Un marché de l'immobilier dynamisé post confinement, une nette augmentation des demandes à l'Île Maurice.

Un marché de l'immobilier dynamisé post confinement, une nette augmentation des demandes à l'Île Maurice.

Par Anais Gandelin

De la location à l’achat, les projets en cours des uns et des autres ont été mis à l’arrêt pendant plusieurs mois, en pleine épidémie de Covid-19. La crise actuelle et le confinement ont fortement impacté les projets immobiliers, du fait notamment de la complexité des visites de biens, et des démarches administratives également mises en stand-by. Mais avec le déconfinement, les perspectives s’éclaircissent et les projets fleurissent.

Cette crise sanitaire a fait naître de nouveaux projets pour certains, qui ont pu prendre le temps de réfléchir et de se lancer vers de nouveaux choix de vie. Avec une volonté d’acheter ou de louer plus forte, de changer de ville, d’acquérir une résidence secondaire à l’étranger ou de tout simplement profiter de la vie et réaliser un rêve, les activités locatives et d’achat se relancent avec le déconfinement, et le marché de l’immobilier est dynamisé, soutenu par de nouveaux usages digitaux.

Le 15 juin à Maurice a sonné l’heure du passage à l’acte, et une augmentation significative des demandes sur le marché de l’immobilier Mauricien a pu être constatée, notamment de la part des Européens. Le confinement en ville en Europe a été moins agréable que sur une île tropicale, et le choix à Maurice est non seulement vaste, mais concerne également tous les budgets.

Par ailleurs, les opportunités d’achat à un prix moins élevé sont nombreuses, car s’il y a une forte augmentation de la demande, il y a également une forte hausse de l’offre, et un véritable jeu de chaises musicales s’est mis en place.

Dès le déconfinement, les agences de gestion locative en ligne ont constaté une très nette reprise de la demande locative, avec environ 47% de demandes de visites supplémentaires sur les annonces de location, en comparaison du nombre de demandes de visites avant le confinement pour des logements comparables. 

 

Le digital comme solution 

Déconfinement ne signifiant pas fin de l’épidémie, les acquéreurs sont globalement prêts à faire appel à des services dématérialisés, ces derniers leur permettant de limiter les risques de contamination comme de faciliter leurs démarches.

Les visites en ligne de biens immobiliers sont envisagées par 60% des acheteurs, et devraient permettre aux acheteurs comme aux vendeurs d’effectuer un premier filtre et de concentrer leur énergie sur une sélection resserrée de biens ou d’acheteurs.